Au service des dirigeants des TI
en enseignement supérieur du Canada
frame pjf
CUCCIO Awards

Hommage aux finalistes et lauréats 2018

Prix de l’innovation 2018

Université de la Colombie-Britannique : laboratoire des médias émergents
Lauréat du prix de 2018


UBC Emerging Media Lab Innovation 2018

Le Prix de l’innovation 2018 est décerné au laboratoire des médias émergents de l’Université de la Colombie-Britannique. Ce laboratoire sert de lieu expérimental où les enseignants, les étudiants et le personnel de toutes les disciplines collaborent avec l’industrie et la communauté. Il a pour mission de faire évoluer l’apprentissage par la création d’outils et de techniques faisant appel aux nouveaux médias, notamment la réalité augmentée, mixte et virtuelle. Dans cet espace, les membres, quel que soit leur rôle, sont encouragés à collaborer et à faire des expériences avec les nouvelles technologies. Les enseignants y deviennent des experts dans ce domaine et les étudiants, des innovateurs capables de trouver des solutions aux problèmes du corps professoral et de répondre à ses questions. Le laboratoire des médias émergents favorise l’éclosion des idées dans la communauté universitaire, en particulier les étudiants qui souhaitent, en dehors de leurs activités académiques, expérimenter les technologies émergentes telles que la réalité visuelle, la réalité augmentée, la réalité étendue, l’interface cerveau-machine ou l’intelligence artificielle, afin de résoudre des problèmes éducatifs et d’améliorer l’apprentissage et la mobilisation des étudiants. Pour de plus amples renseignements sur le laboratoire des médias émergents de l’Université de la Colombie-Britannique, consulter : http://eml.ubc.ca/ 

Finalistes du Prix de l’innovation 2018

Université Simon Fraser (SFU) : Une nouvelle architecture de données de réseau faisant appel à l’architecture définie par logiciel
Les technologies de virtualisation ont entraîné une explosion des services en nuage privés au centre de données principal de l’Université Simon Fraser, le SFU Data Centre. Ce développement a mis en évidence l’importance d’un réseau de haute sécurité réactif; l’ancien réseau était lourd et complexe, ce qui le rendait onéreux à sécuriser et à maintenir. L’Université avait besoin d’une nouvelle solution pour répondre efficacement à la demande croissante. La création du centre de données de la SFU, en avril 2017, a été l’occasion de mettre en œuvre une nouvelle architecture de réseau qui fait appel à une solution moderne. L’équipe chargée de ce dossier a décidé de concevoir et de mettre en œuvre la nouvelle architecture à l’aide de la technologie des réseaux définis par logiciels, appelée à devenir la principale plateforme du centre de données. Pour ce projet, il fallait trouver un modèle capable de maintenir la flexibilité et l’agilité souhaitées sans sacrifier à la sécurité ou à l’efficacité opérationnelle. L’université a bien relevé ce défi.

Pour en savoir plus sur cette initiative, communiquer avec Randy Raine à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Institut de technologie de l’Université de l’Ontario (UOIT) : Mise en place du nuage Artemis
La mise en place du nuage Artemis à l’Hôpital pour enfants McMaster et à l’hôpital South Lake Regional Healthcare sert à l’acquisition, à l’analyse et au redéploiement de données physiologiques fiables et précises. Ces données, combinées à celles du dossier médical électronique, sont mises à la disposition des hôpitaux pour appuyer une immense variété d’études médicales. Un modèle de consentement à plusieurs niveaux permet à un patient de désigner l’endroit où ses données physiologiques pourront être utilisées. Le nuage Artemis est le stade suivant d’un projet de recherche primé et couronné de succès qui vise à utiliser de grandes quantités de données physiologiques fiables et précises dans les unités de soins intensifs néonatals. Artemis a été conçu dans des milieux locaux (hospitaliers) et cette phase renforcera la capacité d’utiliser un modèle en nuage, permettant son utilisation par plusieurs unités de soins intensifs néonatals, peu importe leur taille ou leur emplacement. Pour les services TI de l’Institut de technologie de l’Université de l’Ontario, il s’agit d’une première entrée très visible et très réussie dans le secteur du soutien formel de la recherche en TI, des premiers pas que l’établissement a l’intention de transformer en grandes enjambées à l’avenir.

Pour en savoir plus, consulter https://itsc.uoit.ca/artemis-cloud-is-in-production.php.

Prix de la collaboration 2018

Initiative HISS (Higher-Ed IT Shared Services) de la Nouvelle-Écosse
Lauréat du prix de 2018


NS HISS Collaboration 2018

Le Prix de la collaboration 2018 est décerné à l’initiative HISS (Higher-Ed IT Shared Services) de la Nouvelle-Écosse. En 2014, les dix universités de la Nouvelle-Écosse et le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse ont décidé d’unir leurs efforts pour partager les services TI. L’objectif étant et demeurant guidé par les principes suivants : améliorer la prestation des services TI, éviter ou atténuer les coûts reliés aux TI et rendre plus efficace l’utilisation des ressources en la matière. Soutenue par le Fonds d’excellence et d’innovation de la province, l’initiative HISS s’est dotée, en 2015, d’une direction générale et d’une structure de gouvernance en matière de partage de services TI de l’enseignement supérieur ainsi que d’un bureau de gestion. Au cours des trois années suivantes, cette collaboration volontaire s’est concentrée sur l’approvisionnement partagé en matière de TI, la gestion et la mise en œuvre coordonnées de projets TI, la planification stratégique et la consultation TI pour l’ensemble des établissements membres. Les avantages financiers et opérationnels pour les membres sont considérables et n’ont jamais cessé de s’accroître. Cette initiative jette donc les bases solides d’un avenir prometteur fondé sur la collaboration.

Finalistes du Prix de la collaboration

Université Simon Fraser : Élaboration de la stratégie One I.S. Strategy
L’informatique étant devenue partie intégrante de toutes les sphères d’activité de l’Université Simon Fraser, planifier l’évolution des systèmes d’information devenait une obligation. L’établissement d’une stratégie de planification cohérente et intégrée a permis de maximiser la valeur des investissements (actuels et futurs) dans les systèmes d’information et de faire correspondre systèmes et services à la vision et aux priorités stratégiques de l’établissement.

Dès l’automne 2016, s’appuyant sur un sondage mené dans toute l’Université pour évaluer la satisfaction de la clientèle et sur les résultats de l’enquête, l’université a organisé des réunions de suivi pour plus de 50 groupes d’intervenants. Comptant plusieurs centaines de participants, ces réunions visaient à approfondir et à mieux comprendre les points faibles ou sensibles que chaque groupe subissait. Plusieurs questions ouvertes ont permis de comprendre les besoins de l’avenir en matière de systèmes d’information. Le processus de consultation des intervenants a débouché sur un résumé qui a constitué le fondement d’un exercice de planification stratégique visant à élaborer le plan stratégique One I.S. Ce plan s’appuie sur les trois piliers de la stratégie d’engagement de l’Université Simon Fraser – la recherche, les étudiants et la communauté – ainsi que sur trois autres piliers propres au système d’information, soit l’administration, la numérisation et les gens. Pour en savoir plus, consulter www.sfu.ca/one-i-s.

Université de Victoria : Projet d’approvisionnement en TI axé sur l’enseignement supérieur
Le projet d’approvisionnement en TI axé sur l’enseignement supérieur se veut une initiative d’achat basée sur la collaboration des représentants du secteur de l’enseignement supérieur en Colombie-Britannique. Offert en partenariat avec BCNET, une organisation consacrée aux services partagés de TI, ce projet vise à offrir des services TI à 25 établissements d’enseignement postsecondaires publics de la province. En permettant d’acheter de façon groupée un large éventail de matériel, de logiciels et de services TI et de tirer parti des volumes combinés, du pouvoir d’achat et des intérêts communs du secteur, ce projet vise à fournir une valeur ajoutée au secteur provincial de l’enseignement supérieur.

Prix de la communauté CUCCIO

Contrairement aux prix récompensant l’innovation et la collaboration, cette distinction met à l’honneur un établissement ou une personne membre ayant fait preuve d’une passion pour les principes chers à CUCCIO, c’est-à-dire le partage de l’information, la collaboration et la création de connaissances à l’échelle de cette communauté.

Art Exner Community 2018

Le Prix de la communauté CUCCIO 2018 est remis à Art Exner, vice-président adjoint des services de technologies de l’information, Université de Regina.

À travers les différents rôles qu’il a assumés auprès de CUCCIO, Art Exner est un exemple d’engagement et de passion pour sa communauté, malgré sa modestie habituelle. Membre très impliqué dans son organisation, Art a rarement manqué une réunion. En plus d’avoir effectué deux mandats au conseil d’administration (6 années en tout), il a fait partie du comité de la gouvernance et des désignations et a permis de guider l’examen du processus de nomination des membres du conseil. En 2014, Art a assumé le rôle de DPI de liaison pour le groupe d’intérêts spéciaux sur la sécurité de l’information, auquel il participe en donnant une orientation et des directives et en prodiguant des conseils. À ce poste, Art a piloté plusieurs activités, notamment l’accès à un programme de sécurité et de formation en ligne, l’élaboration d’un appel d’offres pour les certificats SSL et, plus récemment, l’adoption d’un protocole de partage de l’information pour les membres du CUCCIO. En plus de ses fonctions dans le groupe d’intérêts spéciaux sur la sécurité de l’information, il siège au comité consultatif des DPI de CANARIE et au groupe de travail sur la cybersécurité de Calcul Canada.

 

  • Bo Wandschneider

    « C’est un groupe de pairs et de conseillers de confiance. Quand on essaie de vendre ses idées à l’interne, dans son établissement, il est très utile de pouvoir expliquer ce que les autres font. Pouvoir citer CUCCIO en exemple en disant “Voici ce que je pense et voici ce que mes pairs font”, c’est énorme. »

    Bo Wandschneider

    DPI

    University of Toronto

  • Alastair

    « Il est difficile d’attribuer une valeur monétaire aux avantages qu’apporte CUCCIO, mais ce qu’on obtient dépasse largement ce qu’on doit débourser. Le fait de pouvoir interagir avec cette communauté et d’en tirer de l’information est fabuleux. C’est tellement avantageux de pouvoir poser des questions et d’obtenir des réponses saines et franches qui aident vraiment à faire avancer les choses! »  

    Alastair MacLeod

    DPI

    Université de l'École d'art et de design de l'Ontario

  •  MarkRoman

    « CUCCIO possède deux rôles principaux. Tout d’abord, il fait entendre la voix des DPI des universités canadiennes, ce qui augmente notre influence, à l’échelle canadienne, sur des intervenants clés comme Industrie Canada, CANARIE et Calcul Canada. Ensuite, CUCCIO constitue un mécanisme d'écoute complet – je peux être informé de ce que 49 autres DPI font. Comme on dit, 50 cerveaux valent mieux qu'un!»

    Mark Roman

    DPI

    Université Simon Fraser

  • Kim Benoit

    « Le fait d’échanger des idées et des expériences avec des collègues qui font face aux mêmes difficultés dans tout le pays me permet de réagir rapidement et de manière proactive à des choses qui, si j’étais seule, me demanderaient des mois d’enquête et d’étude. Cet échange est également un fabuleux outil d'apprentissage et de développement professionnel pour notre personnel. »

    Kim Benoit

    DPI

    Université de Winnipeg